Fermentation alcoolique

Consommation de glucose et production d'éthanol
par Saccharomyces cerevisiae

Résultats expérimentaux

Tableau et calculs

Menu

Calculs
Glucose (g/l) = (A505 essai / A505 étalon) x 1
Glucose (mmoles/l) = Glucose (g/l) x 5,55
Glucose (µmoles) dans 10 ml de milieu = Glucose (mmoles/l) x 10

Ethanol (g/l) = (A340 essai / A340 étalon) x 0,8
Ethanol (mmoles/l) = Ethanol (g/l) x 21,7
Ethanol (µmoles) dans 10 ml de culture = Ethanol (mmoles/l) x 10

Glucose consommé : 111-33,8 = 77,2 µmoles
Ethanol produit : 145 µmoles
Résultats obtenus par un autre groupe: après 1H 15 , glucose consommé 82 µmoles, éthanol produit 140 µmoles.

Auteur: Auclair Jean Jacques
Courbes

Commentaires
La baisse de la concentration du glucose dans le milieu est à mettre en relation avec l'augmentation de la concentration en éthanol. Les cellules de Saccharomyces prélèvent les molécules de glucose et les transforment en éthanol dans un milieu rapidement dépourvu d'O2. L'éthanol diffuse ensuite dans le milieu extracellulaire. Le processus catabolique par lequel la cellule dégrade incomplétement le glucose en éthanol pour en extraire une partie de l'énergie est la fermentation alcoolique.
Réaction bilan de la fermentation alcoolique

La réaction bilan de la fermentation alcoolique montre que l'oxydation de chaque molécule de glucose, par ce processus, produit 2 molécules d'éthanol.
Le calcul montre que dans l'expérimentation présentée ici, le nombre de µmoles d'éthanol produit est un peu inférieur au double du nombre de micromoles de glucose consommé. Les mesures sont reproductibles (voir autre résultat), la vitesse du processus dépendant de la concentration initiale en levure.On peut donc considérer que dans les conditions de la culture, une presque tout le glucose consommé est métabolisé par la fermentation alcoolique. Il peut y avoir également formation d'un peu d'acide éthanoïque.

Prolongement possible
Connaissant le nombre de micromoles d'éthanol produit par les cellules présentes dans la culture, on peut évaluer le nombte de micromoles de glucose consommé par la fermentation alcoolique. Sachant que l'oxydation d'une micromoles de glucose en 2 micromoles d'éthanol conduit à la synthèse de 2 µmoles d'ATP on peut évaluer le nombre de µmoles d'ATP produit par cellule à condition de mesurer le nombre de cellules par unité de volume (cellule de Malassez ou spectrophotomètre).