La compréhension de l'action des enzymes de restriction

Le traitement par Anagène
de la séquence du plasmide pGLO

L'électrophorèse permet aux élèves de séparer les fragments de restriction obtenus à l'issue de la digestion du plasmide pGLO par EcoRI, HindIII et PstI. L'analyse des résultats suggère que chaque enzyme reconnaît une séquence nucléotidique particulière.
Le traitement de la séquence du plasmide par le logiciel Anagène permet de préciser le mode d'action des enzymes de restriction et de retrouver la taille des fragments obtenus expérimentalement.
On peut également proposer de retrouver de la même façon la taille des fragments de l'ADN du phage l coupé par HindIII (marqueur de taille).

Traitement de la séquence du plasmide pGLO par Anagène
Localisation des sites de restriction sur le plasmide
Détermination de la taille des fragments de restriction

* voir expérimentation
Exploitation des résultats
L'étude avec Anagène montre clairement que chaque enzyme de restriction reconnaît une courte séquence particulière de la molécule d'ADN (double brin) au niveau de laquelle elle catalyse une réaction qui aboutit à couper la molécule. Le site de restriction de chacune des 3 enzymes étudiées ici comprend 6 paires de nucléotides et la séquence reconnue est palindromique. La coupure conduit ici à des bouts collants (cohésifs), ce qui est souvent le cas.
La détermination, à partir des mesures faites sur le gel d'électrophorèse, de la taille des fragments de restriction fournit des résultats fiables.