Amplification du gène white par PCR
L'expérimentation a été réalisée au Centre de Biophysique Moléculaire du CNRS à Orléans sous la conduite de Daniel Locker, professeur de génétique et Martine Decoville, maître de conférence. Une partie a été reprise au Lycée dans le cadre de la Spécialité SVT en TS.

Menu

- L'expérimentation permet une approche pratique d'une technique de base de la biologie moléculaire abordée à plusieurs reprises (diagnostic prénatal, empreinte génétique) dans le cadre de la Spécialité SVT de TS.
- Un fragment du gène" white" de la drosophile est ici choisi comme cible car des recherches sur le mode d'action du cisplatine, médicament antitumoral, ont conduit Daniel Locker et son équipe a utiliser ce gène comme modèle afin d'identifier les mutations induites par les interactions cisplatine-ADN. L'identification des mutations nécessite l'amplification par PCR de fragments du gène "white".
- Les élèves ont extrait l'ADN d'une drosophile, amplifié par PCR une portion bien précise de ce gène, vérifié les résultats d'une part de l'extraction, d'autre part de l'amplification, par électrophorèse en gel.Une partie de l'expérimentation a été reprise et l'étude complétée (logiciel Anagène) au lycée.
Professeur responsable: Auclair Jean Jacques

Les élèves remercient Madame Martine Decoville et Monsieur Daniel Locker pour leur grande disponibilité.