Gamètes de l'oursin

Fécondation

TP lycée

L'oursin est un excellent modèle pour l'étude des processus cellulaires et moléculaires impliqués dans la fécondation.
Au lycée, on peut observer les gamètes des deux sexes ainsi que la fécondation à condition que les oursins soient bien frais.
Objectifs
- Observer et décrire les gamètes mâles et femelles
- Mettre en présence les gamètes des deux sexes et essayer d'observer une fécondation. Décrire les principaux évènements qui se succèdent.
Matériel
- Choisir, chez le poissonnier, des oursins (Paracentrotus lividus) des deux sexes en repérant les produits génitaux accumulés au niveau du pôle apical (aboral). Ils sont blancs chez le mâle et oranges chez la femelle.
- Reconstituer un volume suffisant d'eau de mer synthétique.
Protocole
Il est parfois possible de récupérer séparément les gamètes des deux sexes après émission spontanée des produits génitaux dans un faible volume d'eau de mer. C'est la situation idéale, notamment pour les gamètes femelles car ils sont émis matures. Ce sont des ovotides ou ovules qui ont terminé leur méiose (émission des 2 globules polaires) et qui sont ainsi prêts pour la fécondation.
Il est souvent nécessaire de prélever les gamètes au niveau des gonades (voir image ci-dessous). La dilacération d'un petit fragment de testicule (clair) dans l'eau de mer libère des spermatozoïdes alors que celle d'un petit fragment d'ovaire (orange foncé) peut fournir des ovocytes qui ne sont pas immédiatement fécondables.
Pour observer la fécondation, mettre en présence ( lame à concavité) un peu de suspension d'ovules et un très faible volume de suspension de spermatozoïdes.
Observations

Auteur Auclair Jean Jacques
Les images ne sont libres de droits qu'à la condition d'être utilisées dans le cadre d'une classe.