Le chloroplaste orientable de l'algue Mougeotia sp.

 

- Mougeotia sp.(famille des zygnémacées) est une algue verte filamenteuse commune dans les mares. - Chaque cellule allongée du thalle possède un chloroplaste, pourvu de plusieurs pyrénoïdes, qui occupe une grande partie de la cellule et qui a la particularité de pouvoir s'orienter en fonction des changements de direction et d'intensité de l'éclairement. Il est facile de suivre la rotation du chloroplaste au microscope. Si la préparation est éclairée, dans un premier temps, avec une lampe disposée latéralement et peu puissante, le chloroplaste s'oriente de façon à recevoir un maximum de lumière (image à gauche), il est alors vu par la tranche. Si la préparation est ensuite éclairée par en dessous, le chloroplaste tourne rapidement de 90 degrés (image à droite), il est alors vu à plat.
- L'animation ci-dessus montre la "double rotation" d'un demi-chloroplaste (durée réelle: 5 minutes).
- Le mécanisme utilisé par la cellule pour adapter l'orientation de son chloroplaste à l'éclairement environnemental est mal connu même si certains acteurs moléculaires impliqués dans la réponse ont été identifiés. Ainsi il semble que le capteur du signal lumineux soit le phytochrome, chromoprotéine pouvant exister sous 2 formes et qui serait chez Mougeotia associé à la membrane cytoplasmique. Le cytosquelette, en particulier les filaments d'actine F, interviendrait directement dans la rotation du chloroplaste. Le changement de forme du phytochrome sous l'effet de l'éclairement, pourrait influer sur la perméabilité de la membane plasmique (ouverture de canaux) avec pour conséquence une modification de la composition du milieu intracellulaire et la mise en jeu de signaux intermédiaires (Ca2+ ...).
Autres images