Echanges gazeux associés à la photo-autotrophie

Expérimentation avec Chlorella vulgaris

Objectif
On a établi par ailleurs qu'à la base de la photo-autotrophie, il y a la photosynthèse, processus anabolique qui permet l'assimilation du CO2 , étape couplée avec une phase photochimique qui produit un déchet,O2 , par oxydation de l'eau. On peut tester le couplage fixation CO2/ rejet O2. Pour cela, on enregistre, dans une suspension de chlorelle, l'évolution de la concentration d'O2 dans le milieu extracellulaire auquel on ajoute Na HCO3 , une source de CO2 dissous.

Exploitation de l'enregistrement
- A la lumière, avant l'ajout de Na HCO3 : la concentration d' O2 dans le milieu extracellulaire ne varie pratiquement pas, l'activité photosynthétique apparente des cellules de chlorelle est quasiment nulle ( il y a au moins un facteur limitant).
- A la lumière, après l'ajout de Na HCO3 : la concentration d' O2 dans le milieu extracellulaire augmente, il y a rejet de O2 par les cellules qui réalisent la photosynthèse, le facteur limitant était donc la teneur en CO2 dissous.
- A l'obscurité : consommation d' O2 par la respiration.
- A la lumière (2ème période): intensité photosynthétique apparente à peu près constante, entretenue par un taux de CO2 suffisant.