Contraction de la fibre musculaire striée

en
présence d'ATP

Tp Term S

Quelques commentaires

L'expérimentation présentée ici a été mise au point en Atelier scientifique. Elle est facilement reproductible à condition que les fibres musculaires soient correctement préparées. Elle peut être proposée en TP de Spé car d'une part elle montre bien que l'ATP est un acteur moléculaire de la contraction , son action se situant au niveau cellulaire et d'autre part, elle suscite plusieurs questions concernant ce qui se passe dans les conditions physiologiques notamment sur l'origine et le renouvellement de l'ATP, son action au niveau des édifices protéiques présents dans la fibre...

Il faut préciser que la contraction des fibres glycérinées est déclenchée sans intervention de Ca2+ et qu'il n'y a pas de relâchement.
Le traitement par le glycérol débarrasse le tissu musculaire de l'ATP, des ions minéraux. Il disloque également les complexes troponine/tropomyosine ce qui entraîne la libération des sites de fixation de l'actine à la myosine. Dans les conditions physiologiques, ce sont les ions Ca2+ qui initient les mécanismes moléculaires de la contraction en se fixant sur les complexes troponine/tropomyosine ce qui déclenche des changements conformationnels à l'origine de l'exposition des sites de l'actine aux têtes des molécules de myosine. Les ions Ca2+ ne sont donc pas ici nécessaires.
A voir également l'expérimentation "Extraction et séparation électrophorétique des protéines musculaires".