La cyclose, processus cellulaire ATP-dépendant

En lycée, pour montrer que la cyclose utilise de l'ATP produit par la respiration cellulaire, on peut utiliser un extrait, dans l'eau, de feuille de Laurier cerise (Prunus laurocerasus) qui contient du cyanure d'hydrogène. L'extrait contient donc des ions CN- qui bloquent la chaîne respiratoire mitochondriale ce qui entraîne l'arrêt des phosphorylations oxydatives. On propose ici d'observer l'effet de l'extrait sur les courants cytoplasmiques qui affectent une cellule de poil staminal de Tradescantia.

Cellules mises en présence d'extrait de feuille de Laurier depuis environ 1 min. Pour observer l'effet de l'extrait, cliquez sur "Vidéo : Go" qui lance la Vidéo à 25 images /s

Observation témoin
Cyclose à vitesse "normale".
Cellules montées dans l'eau
Vidéo 25 images /s, en boucle

Les vidéos présentées sont en réalité des animations Flash (pour une question de taille) qui correspondent à des extraits de véritables vidéos ( bien plus spectaculaires!) sur lesquelles on peut suivre l'effet de l'extrait depuis le début de son action. Son effet est rapide (à condition qu'il y en ait suffisamment) mais on peut voir un ralentissement progressif qui précède l' arrêt des courants cytoplasmiques..
Il faut toutefois discuter l'interprétation de cette expérimentation car la composition de l'extrait n'est pas connue et on peut supposer que d'autres facteurs que les ions CN- peuvent également affecter la cyclose (ions divers, pH...)