Le couplage cyclose-respiration mis en évidence
Il s'agit d'essayer d'observer l'action des ions CN - sur la vitesse des mouvements de cyclose. La cellule de Chara est placée dans l'eau puis le milieu extracellulaire est progressivement remplacé par un extrait aqueux de feuille de laurier-cerise qui doit contenir des ions CN -.
La cellule est placée dans l'eau, sans CN - La même cellule est placée dans l'eau + CN -

Commentaires
Le remplacement du milieu extracellulaire initial par l'extrait de feuille de laurier-cerise entraîne un ralentissement progressif de la cyclose. Ces observations suggèrent que les ions CN - sont probablement à l'origine du ralentissement car ils ont la propriété de bloquer la chaîne respiratoire mitochondriale et par voie de conséquence les phosphorylations oxydatives. Ainsi, en leur présence, la cellule ne peut plus renouveler son ATP par la respiration et la cyclose étant grande consommatrice d'ATP comme l'indiquent de nombreuses données, on comprend qu'elle soit fortement affectée.
Il faut cependant remarquer que les conditions d'observation ne sont pas vraiment maîtrisées car on ne connaît ni la composition de l'extrait ni sa concentration en CN -ni la vitesse de pénétration de ces ions dans la cellule. Des facteurs incontrôlés (ions minéraux fournis par l'extrait, dioxygène dissous) peuvent également influer indirectement sur la cyclose.